Il y a des livres comme ça dont tu aimerais que la dernière page n’arrive jamais tellement ils te tiennent en haleine… alors tu passes l’aspirateur/fais des gaufres/vas prendre un bain/lis le magazine télé/gères tes gosses/gères le chien/repasses l’aspirateur/fais des crêpes, … bref, tu trouves n’importe quoi à faire plutôt que d’arriver au dernier chapitre, aux 15 dernières pages qui sentent la fin.  Les apparences a été de ces livres-là pour moi, même si, je dois bien l’avouer, j’ai failli le refermer au bout des 3 premières pages, tellement le style me semblait confus.  Mais heureusement j’ai persévéré jusqu’à la 4ème pour ne plus en décrocher par la suite ! Ma maison brûle? M’en fous, je lis ! Mes gosses s’entretuent? Mais tu vois pas que je lis ou quoi? Brad Pitt m’attend avec un bouquet de fleurs devant ma porte? Euh… ok, je vais faire une pause, alors 🙂

Bref, ce livre est topissime mais pas facile de te dire pourquoi je l’ai aimé sans te révéler l’intrigue, voire la fin mais j’ai beaucoup apprécié le “ping pong d’écriture” entre les 2 protagonistes de l’affaire.  Pour faire succinct, Nick et Amy sont mariés, en apparence tout roule mais le jour de leur 5ème anniversaire de mariage, Amy disparait.  Au fur et à mesure de l’intrigue, les indices vont s’accumuler contre Nick, et pourtant ! Je ne t’en dirai pas plus, si ce n’est de te le procurer d’ur-gen-ce.  Je dois t’avouer que la fin n’est pas celle que j’aurais aimé lire mais là encore, pour ne pas tout dévoiler, je ne te dirai pas dans quel sens j’aurais voulu qu’elle aille 😉

J’ai maintenant hâte de découvrir sa version ciné, Gone Girl, j’imagine aisément Ben Affleck parfait dans ce rôle de mari a. aimant, b. enjôleur, c. paumé, d. trompeur, e. trompé (* biffez les mentions inutiles – allusion au bouquin que tu ne comprendras pas si tu ne le lis pas, donc LIS-LE, bon sang :)).  Tu me diras (grosse feignasse) que tu pourrais juste regarder le film sans te coltiner le roman… certes mais tu passerais à côté d’un très chouette moment, crois-moi !

2 Comments

  • The Flonicles
    6 January 2015 at 13 h 34 min Reply

    Ahah j’ai publié mon article sur ce livre ce matin, j’ai vraiment adoré, ça faisait longtemps que je n’étais pas complètement rentrée dans l’histoire d’un roman comme ça a été le cas ici! Mais comme toi, la fin m’a laissée sur le derch… (bien que pour une fois elle était vraiment imprévisible!)
    Hâte de voir le film maintenant

  • Isawag
    6 January 2015 at 15 h 25 min Reply

    J’ai vu la bande annonce et ce film me tentait… Je ne savais pas qu’il était tiré d’un livre.
    Je vais me laisser tenter 😉 Cela fait longtemps qu’un livre ne m’a plus tenu en haleine comme tu sembles le décrire…

Leave a Reply

Instagram Widget

Something went wrong: This endpoint has been retired
All rights reserved © Melo on the Cake 2019