Melo au resto : Boco

Il y a des concepts sympas et puis il y a des concepts super sympas ! Celui de Boco fait partie de cette seconde catégorie, pour le plus grand bonheur de nos papilles ! Boco, késako? Non, ce n’est pas juste un nouvel endroit à la mode où aller luncher (mais aussi petit déjeuner et goûter, voire même early dîner car les plages-horaires sont plutôt étendues, même une partie du dimanche), c’est avant tout une nouvelle façon de penser la cuisine moderne, la cuisine active de ce siècle qui nous rend parfois un peu (beaucoup) débordés !

boco3

Pas le temps de faire à manger mais pas envie de te taper une pizza, un Quick ou un paquet de chips? Boco est là pour te sauver ! Le concept a été créé à Paris en 2011 – où il compte à ce jour 6 restaurants – par les frères Ferniot qui baignent dans la gastronomie depuis toujours et il débarque donc chez nous du côté de l’Avenue Louise.

boco11

Sa marque de fabrique : une passerelle entre restauration rapide et restauration traditionnelle avec une envie évidente de bousculer les codes de l’une comme de l’autre ! On prend le côté easy et rapide de l’une mais on privilégie le côté qualitatif et gastronomique de l’autre.  Top combinaison !

Justement, parlons gastronomie ! Les plats sont imaginés par de grands chefs cuisiniers (tous étoilés, par exemple Pierre Wynants et Lionel Rigolet pour les chefs belges) et pâtissiers (Paul Wittamer qu’il n’est plus besoin de présenter non plus ou encore Christophe Michalak ou Philippe Conticini pour les Frenchies de service), d’abord choisis au feeling pour leurs grandes qualités humaines mais également pour leur choix d’ingrédients hautement qualitatifs ou encore leur technicité parfaite qui les autorise à tout se permettre, même en bocal où la stérilisation n’a pas sa place et où il faut donc s’adapter.

boco13

Une belle brochette de chefs, de concepteurs, d’actionnaires pour un bien joli projet !

L’idée de mettre toute cette bonne nourriture en bocaux apporte un indéniable petit plus « madeleine de Proust » qui nous ferait presque verser une larme, sans oublier qu’outre le fait qu’on mange directement dedans, évitant de la vaisselle inutile et le gâchis d’emballage, c’est pratique où que l’on soit, puis bien sûr on les emporte chez soi et on peut les utiliser pour plein d’autres choses une fois lavés !

boco9

boco7

J’avoue qu’en voyant les prix, de prime abord je me suis dit « oups, un peu cher pour un si petit repas » mais à y voir de plus près, ces Boco qui n’ont pas l’air de contenir grand-chose sont finalement sans fond ou presque et on sort de là repus, avec par exemple un Boco entrée + un Boco plat en menu du jour à 12€ ou un Boco plat + un Boco dessert en menu du jour à 10€ ou encore un menu imposé 3 Boco pour 15€.

boco4

boco5

boco1

Autre indéniable plus : certains plats sont végétariens (v) et/ou sans gluten (épi de blé barré).

Chouette petite adresse où je retournerai avec beaucoup de plaisir, l’endroit étant en plus agréablement cosy en ces journées qui vont bientôt devenir froides et grises.

boco6

boco2

Boco – Avenue Louise 521 – 1050 Ixelles – 02 647 70 54

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire