C’était mieux avant se lit comme du petit lait et se dévore comme une énorme madeleine de Proust, chaque citation te rappelle quelque chose, en tout cas si tu as + de 30 ans ! Comme écrit sur la couverture, c’était mieux avant, ce sont 500 bonnes raisons de regretter d’avoir + de 30 ans… ou pas ! Et à lire toutes ces belles nostalgies, je dois dire que je penche pour le ou pas ! Y a pas à dire, nous, les (presque) vieux, on a eu une jeunesse plutôt sympa et on a une seule envie : expliquer à nos enfants chaque anecdote de ce petit livre jaune qui se trimballe partout telle une bible de la bonne humeur !

“Avant, les filles étaient toutes amoureuses d’Albator”… Mamaaaaan, c’est quiiiii, Albatooooor? Alors Albator, ma chérie, c’était le + beau héros de l’espace, trop bonnasse avec son bandeau sur l’oeil, sa mèche au vent, sa cape rouge et son cuir moulant !

“Avant, il y avait la mire à la télé.  Et on la regardait”… Mamaaaaan, c’est quoiiiii, la miiiiire? Alors, la mire, mon coeur, c’est un truc tout gris qui fait bzgrzbzgzrzb et qui est très délassant !

“Avant, on ne pensait pas que les Burger King pourraient nous manquer un jour”… bon, ça, ils connaissent parce qu’on s’en gave à chaque fois qu’on traverse l’océan #ouf #mercilesStates

“Avant, Yannick Noah ne chantait pas”… Ha bon? Mais il faisait quoi, alors, avant, maman? Euh… il essayait de jouer au tennis 😉

Auto-dédicace à môa qui n’y comprends toujours rien 🙂

Sincèrement, je te le conseille vraiment, ce bouquin ! Il coûte 3 x rien (9,95€) et pour (se) faire un petit cadeau, il est ultra-top !!

C’était mieux avant – Stéphane Ribeiro – First Editions – ISBN. 978-2-7540-5571-0

Leave a Reply

Instagram Widget

Something went wrong: This endpoint has been retired
All rights reserved © Melo on the Cake 2019