Freywille célèbre les peintres et c’est juste beau

J’ai découvert il y a peu que Freywille, la célèbre marque autrichienne de bijoux, propose parmi ses modèles un très très bel hommage aux grands peintres, à commencer par Vincent Van Gogh.  Sa toile « Amandier en fleurs » est déclinée en turquoise ou en rouge dans la bien nommée collection « l’Amandier »…

… la collection toute de jaune vêtue « Fleur d’Or Jour », elle, s’inspire des célèbres tournesols…

… et la dernière née, « Eternité », se pare de tons bleus et jaunes reprenant le thème de sa fameuse « nuit étoilée ».

Mon coup de coeur personnel est pour la collection hommage à Alphonse Mucha et à sa « Poésie d’Amour » aux délicieuses couleurs pastel dans des volutes Art Nouveau, telles ces plumes de paon qu’il intégrait régulièrement dans ses oeuvres.

La seconde partie de cette collection se nomme « Papillon » et nous transporte là aussi dans des motifs tout en élégance du début du siècle dernier avec ses papillons et libellules.  Celle-ci a demandé une technique innovante d’émail grand-feu permettant d’obtenir des couleurs graduelles visibles dans les ailes de papillon, lui offrant un jeu de couleurs iridescent juste magnifaïk, comme dirait l’autre 😉

 

Bon, en fait j’adore aussi les bijoux inspirés de Claude Monet et ses célèbres nénuphars dans la collection « Orangerie »…

… ou encore de Gustave Klimt et ses motifs art déco avant-gardistes et totalement inclassables.

 

Un chouette cadeau pour le mâle, ce stylo !

Last but not least : Friedensreich Hundertwasser, moins connu du grand public mais tout aussi intéressant.

(à nouveau une idée cadeau pour homme avec ces boutons de manchettes plutôt originaux)

Ceci étant une infiiiiiime partie de ces superbes collections que je t’invite à aller découvrir sur le site de Freywille ou en boutique.  En gros, tout ou presque se décline en cuffs de différentes tailles, en boucles d’oreilles, bagues, pendentifs, montres, foulards et j’en passe !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire