Le jour où j’ai acheté un robot tondeuse !

Comme tu le sais, mon amour de la tondeuse à gazon est presque aussi grand que celui qui me pousse à sortir les poubelles chaque semaine… si tu ne t’en souviens pas, tu pourras toujours te le remémorer en relisant mon article sur le sujet.

bad3

Au bout de 2 ans de calvaire jubilation intense à l’idée de me taper 4 heures de tonte mensuelle, j’ai décidé de m’offrir un nouveau bébé de robot tondeuse suite à une promo trop tentante, le truc qui ne se refuse pas ! J’attendais ce jour avec fébrilité, pire que si je me mariais ou mettais au monde un nouvel enfant (ouais mais nan, faut savoir dire stop à un moment donné).

bad6

Parce qu’en +, la super-offre-i-refusable incluait l’installation gratuite… bibi n’aurait rien à faire, si ce n’est arriver triomphalement à la fin du placement pour écouter, les yeux brillants d’excitation, le gentil monsieur – que dis-je ? son nouveau dieu vivant ! – lui expliquer comment faire fonctionner son joujou.

bad8

Le jour J arrive, l’installateur aussi qui me dit tout de go « Vous savez, il n’y a pas assez de piquets dans la boîte, il en faudra + chez vous ».  Ha ? Et pourquoi qu’on me l’a pas dit avant ? Genre qu’on m’a demandé d’envoyer un plan précis de mon jardin avec ses mesures exactes, c’était pour quoi faire alors ? Visiblement pas pour calculer le nombre de piquets nécessaires… bref il me dit qu’il a des piquets supplémentaires dans sa voiture mais qu’il ne peut pas me les vendre parce qu’il se ferait engueuler par son patron.

Ma perspective de ne rien glander pendant l’installation s’envole, je suis bonne pour me taper le brico…

bad7

… où on me dit « Des piquets? On n’en a pas… on ne vend que la machine… mais vous pouvez toujours les commander ».  Hahaha nan mais tu crois quoi, toi ? C’est aujourd’hui que j’en ai besoin, pas dans une semaine, hein… et c’est no way que j’installe la moitié du bazar moi-même.

bad12

Comme je suis intelligente (oui oui), je décide de ne pas faire tous les brico de la région mais juste de les appeler et la réponse est à chaque fois la même.  Je rentre donc bredouille et explique la situation au bonhomme… qui va chercher les piquets qu’il cachait précieusement dans son coffre… merci pour l’heure que je viens de perdre, I love it :)

bad9

Au bout de 4 heures arrive le moment tant attendu, mieux que Noël à l’ouverture des paquets ! Il branche le socle et me dit « Ha tiens ? Ça, c’est la première fois que ça m’arrive, c’est bizarre ! ».  Mes sens en alerte détectent immédiatement qu’il va me dire un truc du style « Il y a un souci quelque part avec le câble, il a peut-être été coupé »… euuuh ? Comment dire ? Tu viens de passer 4 heures à poser ton câble et peut-être que probablement que certainement à un endroit sur les 58364 mètres que tu as tirés, il se peut qu’il soit rompu ? Je fais quoi ? Je te fous la tondeuse dans la tronche ou je te réponds « Ha ? Vous croyez ? ».

bad1

Comme il m’a gentiment passé sa réserve de piquets et surtout qu’il est en plein ramadan et que c’est sûrement moins facile pour lui que pour moi et que je voudrais pas l’énerver, j’opte pour la seconde solution.  Mais dans mon for intérieur, je pleure fort fort… je pense que dans une autre vie, j’ai dû être quelqu’un d’affreusement méchant et maintenant, toutes les vengeances, c’est pour ma gueule ! Et visiblement pour la sienne aussi parce qu’il n’a pas l’air ravi ravi non plus.

bad2

Au bout d’une heure supplémentaire et 50 tours de jardin, il retrouve enfin l’endroit où il a foiré – Ha ben bravo ! – et quand je vois le bouton vert arrêter de clignoter, indiquant ainsi que tout est rentré dans l’ordre, j’hésite à lui dire que je veux bien l’épouser.

bad4

Tandis que je reprends vite mes esprits parce que bon, il est sympa mais loin du cliché sexy, je m’attends à ce qu’il m’explique comment fonctionne cette petite chose autonome mais rien du tout, il me dit qu’il ne peut rien m’expliquer parce que sinon je ne vais pas lire le mode d’emploi et j’arrêterai pas d’appeler la société au moindre problème… WTF ?!! (suite au prochain épisode car prochain épisode il y aura certainement)

bad11

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

2 Réponses pour “Le jour où j’ai acheté un robot tondeuse !”

  1. Valérie 13 juin 2017 à 17 h 29 min #

    J’ai bien ri!
    Mais une chose est sûre, tu as fait un bon investissement! Y a plus qu’à….

  2. Tondeur Coca Light 13 juin 2017 à 17 h 44 min #

    Depuis que je suis passé à la tondeuse automatique, j’ai perdu mes abdos à force de ne rien foutre d’autre que de la regarder tondre.

    Allé, maintenant y a plus qu’a :
    – aller la récupérer quand elle sera calée sous un arbuste
    – courir le nuit quand il y aura de l’orage et que tu verras qu’elle est en train de patiner et de laisser une belle trace du genre que laissent les MotoCross (enfin, tu peux la laisser patiner toute la nuit, mais tu auras au mieux une ornière, au pire un petit bassin d’orage ;-)
    – appeler la police quand quelqu’un sera venu te la voler
    – ressortir ta tondeuse normale dès que l’hiver sera terminé et que l’herbe aura repoussé de 10 centimètres parce que l’hiver, faut pas la laisser faire cette petite machine.
    – Appeler l’ambulance quand la petite Julie aura voulu absolument vérifier avec ses mains qu’est-ce qui se cache sous ce capot
    – Appeler la SPA pour faire piquer le chien qui aura bouffé les roues de ton nouveau carosse (si c’est pas les roues, ce sera le câble qui dépasse. T’en fais pas, la petite lampe verte qui clignote t’avertira ;-)

    Les bons cotés quand même:
    – ça fait rire les enfants (sauf s’il foutent les mains dessous)
    – ca fait sujet de discussion avec les copains qui viennent prendre l’apéro (sauf quand ils ont trop bus et que du coup, ils font du rodéo en montant dessus)
    – L’herbe est nickel chrome et tu auras enfin ton jardin anglais.

    Vivement la suite et l’explication des explications.

Laisser un commentaire