Aujourd’hui, c’est une journée (presque) ordinaire…

Un jour, quelqu’un (quel est l’imbécile?!?) a décidé qu’à chaque jour sa journée mondiale de quelque chose, parfois pour de nobles et belles causes telles que le cancer (du sein, de la prostate, des ovaires, des poumons, de la langue, des oreilles, des yeux, … ha ben oui, 365 jours à combler, faut bien en inventer, hein), les maladies rares et moins rares, les orphelins, les animaux, le climat, …  avec tout ça, on arrive vite à 250 jours.

Puis aussi pour des trucs + loufouques (genre que ça ne se voit vraiment pas qu’ils ont voulu boucher les trous) telles  la journée des blondes/brunes/rousses (biffer les mentions inutiles), la journée de la civilité au volant (tiens, bizarrement, je me sens visée ce jour-là ^_^), la journée de la crevette d’eau douce, des célibataires-jumeaux-à-taches-de-rousseur ou encore du Nutella – J’ai en tête une image assez précise du gars qui a inventé celle-là : 180 kgs, ingurgitant ses 48 tartines quotidiennes de choco, tout en proposant de son autre main cette journée sur le site http://www.journee-mondiale.com/… si toi aussi tu veux leur suggérer TA journée mondiale, n’hésite pas, ça ne peut certainement pas être pire !

Et donc aujourd’hui, à la St Gaston laisse ton gsm à la maison… interdiction d’y toucher, ne fut-ce même de le regarder car c’est la très sérieuse journée mondiale sans téléphone mobile ! Ouch, ça te fait mal, hein?! A moi aussi, je t’avoue, même si je déteste passer un coup de fil, donc à priori je peux survivre sans le côté phone de mon portable… mais me passer de son côté smart, ça, c’est nettement plus compliqué, même si j’ai décidé de jouer le jeu et de tenter l’impossible : ne pas regarder mes mails/Facebook/Instagram et toutes mes magnifiques autres apps au moins jusqu’à 16h… bon, ok, jusqu’à 16h, je suis au bureau, donc je peux voir tout ça sur mon ordinateur ! Bien essayé, Melo ^_^

Note que parfois je suis nostalgique de ce temps pas si lointain où le mobile n’existait pas encore et où on s’en sortait finalement très bien, où au lieu de s’envoyer des sms, on prenait le temps de s’écrire ou s’appeler (enfin, sauf moi parce que déjà à l’époque j’étais anti-conversations téléphoniques #melolassociale), de ce temps où, au restaurant, on bavardait joyeusement avec nos potes attablés autour de la même table plutôt que de les ignorer pour checker si truc-muche ne nous a pas poké sur Facebook ou si machin-chose n’a pas répondu à notre dernier tweet, ce temps où on prenait encore le temps, tout simplement.  Allez, finalement, si je l’éteignais jusqu’à lundi, mon phone?!

Au fait, tu sais pourquoi ils ont choisi le 6 février – la St Gaston, donc – pour cette journée? Tu connais Nino Ferrer? Hum… faut pas chercher + loin… Gaston y a l’téléfon qui son… très, très recherché, vraiment !

Pour illustrer le cruel manque que va provoquer cette journée auprès des milliards d’utilisateurs qui vont bien entendu y participer, une vidéo qui résume toute l’étendue de notre addiction  🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire