Une histoire de bikini

Il y en a qui vont être déçus (ou peut-être pas !) car, contrairement à ce que le titre pourrait laisser penser, je ne vais pas vous mettre une photo de moi en 2 pièces au bord de la piscine ! Bref, ceux-là peuvent refermer cette page direct ;-)

En Espagne, nous avons d’abord dormi dans 2 hôtels avant de passer la semaine dans « notre » villa.  J’avais mis mon bikini à sécher au crochet de la sdb du 1er hôtel.  En général, c’est le cake qui fait un tour de vérification pour être sûr que rien n’a été oublié mais pour une fois, je le soupçonne de ne pas avoir eu sa dose de caféine nécessaire à un check en bonne et dûe forme ou tout simplement n’avait-il pas les yeux en face des trous, en tout cas mon joli bikini est resté pendu à son crochet.

Quand j’ai demandé au cake « Tiens? Mon maillot, tu l’as repris? » et qu’il m’a répondu « Euuuuh?! », on était déjà à une heure de là ! Ca vous rappelle sûrement le coup de la valise oubliée à la maison lors des sports d’hiver… moi aussi, en fait ! En partant de la maison à Bruxelles, j’avais d’ailleurs bien vérifié que le compte des valises était bon mais j’ai relâché ma viligance dès notre arrivée en vacances ! Comme c’était donc un peu de ma faute aussi, je n’ai pas insisté et je me suis dit que j’enverrais un mail à l’hôtel pour leur demander de me le renvoyer s’ils l’avaient retrouvé.

Cela fait donc maintenant 5 jours que je me bats avec eux pour qu’ils daignent me le réexpédier.

- « Ok, ok, on peut le faire, ça vous coûtera 60 euro à la livraison »

 – « Euh? 60 euro?? Mais pour ce prix-là, je me prends un aller-retour Madrid et je viens le chercher moi-même, ce foutu maillot !! » (ndlr : En fait, je n’ai pas répondu ça exactement mais ça traduit bien le fond de ma pensée)

- « C’est comme ça, on bosse avec l’UPS local et c’est le tarif qu’ils demandent » (‘tain, ça fait cher le bout de tissu, quand-même !)

- « Euh? Et genre si tu le tapes dans une bête enveloppe, que tu mets 3 timbres dessus et que tu l’envoies par la poste, tu crois pas que c’est faisable, ça? »

- « Nous travaillons avec UPS local et c’est pour ça que c’est 60 euro »

OK, elle n’a pas dû comprendre ma question, je retente :

- « Oui mais si d’aventure tu me l’envoyais simplement par la poste? Je fais un virement sur ton compte et hop, ça ne me semble pas supra compliqué, si? »

- « A titre exceptionnel, je vais vérifier le tarif de la poste »

Dieu soit loué, le franc est tombé !

- « En fait j’ai vérifié et il me dit Espagne »

Hein?? Qu’est-ce qu’elle me veut, encore? J’piiiiige rien, j’en ai maaaarre, on dirait qu’elle fait exprès de baragouiner des trucs impigeables pour me pousser à laisser tomber, ce que je ne vais pas tarder à faire et tant pis pour mon beau bikini ! Ce qui est sûr, c’est que dorénavant, le check, c’est MOI qui le ferai !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

1 commentaire pour “Une histoire de bikini”

  1. ktycat 3 octobre 2011 à 9 h 41 min #

    test commentaire

Laisser un commentaire