Y a des jours comme ça…

Il y a des jours comme ça où on ferait mieux de rester chez soi ! Evidemment si quelqu’un là-haut avait la bonne idée de nous souffler à l’oreille de quel jour il s’agit, ce serait plus facile ! Vendredi était un jour comme celui-là… une route de campagne dans la nuit, un animal qui décide de traverser justement quand tu passes – J’ai jamais bien compris le principe, j’avoue… au rythme d’une voiture par heure, ils ont 59 minutes pour traverser mais non, eux, ils veulent passer pile au moment où tu arrives, un peu à la manière des kamikazes… ché pas, c’est peut-être un jeu entre eux ! « Hé, le lapin, dis, ce soir, on s’fait l’jeu du passage devant les roues, hein? Rendez-vous à minuit tapante ».

Donc réflexe à la con des gens qui n’arrivent déjà pas à écraser une fourmi : tu tournes le volant pour l’éviter, tu te prends un arbre, voire carrément deux parce que c’est plus fun, puis comme c’est pas encore assez rigolo, tu fais des tonneaux et ta voiture finit sur le flanc.  Et là, l’espace de trois millièmes de secondes, tu es dans une autre dimension – On est toujours vivants? – puis tu réalises et tu te retournes pour voir si tes enfants n’ont rien… toi, tu peux avoir les jambes coupées en deux, tu t’en fous… tes gamins avant tout ! Heureusement ils n’ont rien, en tout cas pas physiquement visible.

Je vous passe les détails de l’attente sur place, juste le plus grand des mercis à B. pour être venue récupérer les enfants.

Je ne sais pas de quel animal il s’agissait puisque je ne l’ai pas chopé (Dommaaage) : Lapin? Fouine? Le cake me dit que ça pourrait être un chat car il y en a un qui est resté dans les parages pour assister au spectacle post-accident… je pense que s’il me l’avait dit au moment-même, Brigitte Bardot dans l’âme ou pas, j’aurais joué un remake de « American History X » avec sa tête contre le bord de la route (Celle du chat, évidemment) !

Pour ceux qui m’ont posé la question, je ne vais pas très bien, je revois en boucle deux images – les deux seules dont je me rappelle, comme si mon cerveau avait fait un « erase » de tout le reste : celle de l’impact contre l’arbre number one et celle de nous dans la voiture couchée en travers de la route, ajoutez à ça que je culpabilise à mort d’avoir été à deux doigts du pire pour mes kids, que j’ai un souci au cou et qu’accessoirement j’ai vu mon bébé de voiture âgée d’un mois à peine complètement désintégrée, bref c’est pas la forme mais bon, ça ira mieux demain… ou après-demain, peut-être ;-)

Quand le lendemain, tu assistes à un autre accident et que le surlendemain tu apprends par la radio que justement dans la région où tu te trouves pour le week-end, il y a eu un accident mortel dans la nuit (le seul de toute la Belgique), tu te dis que décidément, y a vraiment comme un truc qui va pas ! Pour conjurer le sort, je vais (enfin, surtout je « dois ») prendre l’avion dans quelques jours… je crois que le mot « stressée » n’est pas assez fort pour exprimer ma pensée !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

6 Réponses pour “Y a des jours comme ça…”

  1. Mimilady 23 mai 2011 à 22 h 16 min #

    Je comprends vraiment ton état de choc! Il y a un an et demi il m’est arrivé la même chose sur le verglas, avec les 3 minis dans la voiture. Tout ce que je peux te dire pour te rassurer c’est que ça s’atténue avec le temps et heureusement! bon courage!

    • Melo 23 mai 2011 à 22 h 27 min #

      Merci pour ton témoignage… ça me fait du bien de lire que ça passe ! Je m’en doute, hein ! Avec le temps, tout s’estompe mais le lire de qq’un qui a vécu la même chose, c’est rassurant ;-)

  2. Laurence 24 mai 2011 à 8 h 47 min #

    Oupsss……..j’suis vraiment désolé de ce qui t’arrives….mais comme on dit, ce n’est que de la carrosserie et oufff vous allez tous bien, enfin physiquement en tout cas……mais je comprends ton stress…prends du rescue des fleurs de Bach avant ton vol, ça va t’aider…et au besoin, consulte un kinésio…
    Gros bisous et courage…

Trackbacks/Rétroliens

  1. Le poids des mots, le choc des photos… | The Melo on the Cake - 24 mai 2011

    […] poids des mots, le choc des photos… par Melo le 24 mai 2011 dans Non classé Après le poids des mots, le choc des photos ! Ici, c’est doublement mieux qu’avec Paris-Match parce que moi, […]

  2. Le poids des mots… | The Melo on the Cake - 24 mai 2011

    […] beaucoup de cake…Le poids des mots… par Melo le 24 mai 2011 dans Non classéAprès le poids des mots, le choc des photos ! Ici, c’est doublement mieux qu’avec Paris-Match parce que moi, […]

  3. Celle qui recommençait à vivre… | The Melo on the Cake - 24 janvier 2012

    […] d’un coup, ça rigole plus et tu te dis qu’après ton accident de voiture en mai et le décès inopiné de ton beau-père en août, un peu de répit dans les emmerdes ne […]

Laisser un commentaire