Melo en Vendée / Loire-Atlantique : Nantes

J’avoue que quand chum m’a dit « Allons passer 4 jours en Vendée », je n’étais pas au bord de l’excitation, imaginant ce bout de côte proche de la Bretagne juste baigné de pluie et de vent.

Mais ok, je peux reconnaître quand j’ai tort et là, j’ai vraiment eu tort car cette petite escapade fut un enchantement. Nous aurions pu y rester encore un peu car nous sommes loins d’avoir tout fait, je dirais donc que miser sur une semaine entière tient la route.

Je te donne notre itinéraire, auquel je rajouterais d’office une journée au Puy du Fou et la découverte du marais Poitevin en barque.

Jour 1 : Nantes (seule partie de notre trip non pas en Vendée mais dans le pays de la Loire)

Si tu me lis depuis quelques temps, tu connais mon attachement pour la jolie ville de Nice.  Hé bien Nantes, c’est un peu mon Nice du Nord-Ouest…

Il y a ce petit truc inexplicable qui fait qu’on s’y sent bien instantanément, ses petites rues piétonnes, sa jolie berge longeant la Loire, ses trams, sa taille humaine, ses nombreux bâtiments chargés d’histoire, entre autres des églises en nombre et ça aussi, tu sais que c’est quelque chose que j’apprécie 🙂

Le mieux pour visiter la ville est de suivre sa ligne verte peinte sur le sol, qui te fera passer par la majorité de ses incontournables.

Des petites places à fontaines, en veux-tu en voilà !

Nous l’avons fait en vélo électrique et je te le recommande grandement !

Tu arriveras entre autres sur l’île où tu verras se promener un gigantesque éléphant de 12 mètres de haut tout de bois vêtu, arrosant le public avec sa trompe articulée.  Si tu veux pousser l’exploration + avant, tu peux aller visiter la galerie des machines.

Tu peux te restaurer à la Cantine du Voyage, le long du fleuve sur lequel les anneaux de Buren offrent des perspectives intéressantes.  

Celle-ci propose un menu unique composé de poulet d’Ancenis et de légumes provenant directement de son propre potager situé juste à côté.  Ce n’est certes pas de la grande cuisine mais le concept est assez sympa et il y a une aire de jeux pour les enfants.

Fais un arrêt au château des ducs de Bretagne qui se visite librement et duquel tu apercevras un bâtiment aux allures Art Déco qu’il est intéressant d’aller voir de + près également : le Lieu Unique ! Il s’agit de la 1ère usine de la + célèbre des biscuiteries, j’ai nommé LU ! Pour la petite histoire, sais-tu ce que signifie LU? Lefèvre-Utile, noms de ses fondateurs en 1846 (Non, non, ne me remercie pas pour cette petite parenthèse historique, c’est bien normal 😉 )

Il y a aussi le mémorial de l’abolition de l’esclavage, Nantes ayant été au 18ème siècle un de grands points de départ des négriers et les chiffres inscrits sur les murs explicatifs en sous-sol sont assez impressionnants !

Ne manque pas non plus de jeter un oeil aux plaques qui jonchent le sol en surface, arborant les noms de tous les navires ayant quitté Nantes dans le but d’aller chercher des esclaves sur les côtes africaines.

Sur ton parcours, tu découvriras aussi le Passage Pommeraye, charmante galerie couverte aux petits airs de galeries Saint-Hubert !

Depuis le bas…

… et depuis le haut !

Elle a des airs de Nice mais pas que… ici on se croirait presque à Amsterdam !

Je te conseille de terminer par la Tour Bretagne où l’ascension jusqu’au 32ème étage offre une vue unique sur la ville et te permet de visionner de haut toutes les étapes de ta journée de découverte !

Suite au prochain numéro, avec les visites de l’île de Noirmoutier, des Sables d’Olonne et une promenade plutôt atypique en vélorail.

Toutes les photos de cet article sont la propriété de @Melonthecake

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

Tags:

4 Réponses pour “Melo en Vendée / Loire-Atlantique : Nantes”

  1. Xavier dit :

    Très beau post: pour rectificatif, Nantes est bien en Bretagne – le Passage Pommeraye s’écrit bien avec un e final; quant aux navires négriers, ils ne partaient pas de Nantes avec des esclaves mais allaient justement chercher ces esclaves sur les côtes de l’Afrique pour les ramener ensuite dans les plantations d’Amérique. Ils revenaient à Nantes chargés de produits tels que sucre ou produits exotiques.Cordialement

  2. On a visité la Vendée en famille l’été dernier et c’est vrai que c’est un beau département. On ne s’est pas arrêtés à Nantes sur la route, mais on aurait pu. Grâce à ton article, je sais quoi visiter la prochaine fois.

    • Melo dit :

      Nantes est donc visiblement plutôt en Loire-Atlantique – oups 🙂 – mais quoi qu’il en soit, elle vaut clairement la peine d’être visitée, c’est certain ! Cela te donnera donc une belle occasion de retourner par là 😉

Laisser un commentaire