Vis ma vie en Malaisie : tips and tricks

Si, après avoir lu le récit de mes magnifiques aventures dans ce beau pays, l’envie te prend de le visiter à ton tour, voici quelques conseils de celle-qui-est-déjà-passée-par-là, c’est toujours utile !

* Avant tout, il vaut mieux savoir qu’en Malaisie, on roule à gauche, ça t’évitera de jouer les conducteurs-fantômes.  J’avoue que, jusqu’au dernier jour, j’avais tendance à monter du côté passager !

ma4

* Il y a beaucoup de travaux sur les routes, souvent tu te demandes un peu pourquoi et encore + pourquoi il y a 10 hommes présents quand un ou 2 seulement sont entrain de travailler… mais ça, finalement, c’est un peu comme chez nous ! La seule différence est que les travaux ne sont pas annoncés fort longtemps à l’avance et donc tu peux parfois être surpris au moment de devoir te rabattre, prudence.
ma1
* Il y a des péages sur certaines autoroutes… attention, tu ne peux payer qu’en cash, les cartes de crédit ne sont pas acceptées. Comme tu me sais désorganisée, il m’est arrivé UNE FOIS – oui, une seule fois – de ne plus avoir qu’un petit ringit sur moi (à savoir 25 cents d’euro, et encore) et de me retrouver devant la madame au péage avec ma carte de crédit en main, pensant qu’elle l’accepterait bien volontiers.  S’en est suivi un dialogue de sourds – comme souvent avec les habitants de ce pays qui sont certes charmants mais dont l’accent anglais n’est pas trop à la pointe.

– You don’t have cash?

– Euuuuh… no… I only have one ringit left…

– Hum… are you sure you don’t have cash?

– Yes but you really don’t take credit cards?

– You don’t have cash?

– Hé merde !

Bref, au bout de 5 minutes à jouer au donne-moi du cash, ben oui j’voudrais bien mais j’en ai pas, elle m’a laissée passer en me disant que je paierais la prochaine fois 😉

ma2

* Tout ça pour dire qu’avoir du cash sur soi – et en suffisance – est un impératif dans ce pays car les péages sont loin d’être les seuls à ne pas vouloir de ta carte de crédit, à commencer par certains hôtels et bien entendu la plupart des petits restaurants et boutiques de quartiers, sans oublier les entrées dans certains endroits comme par exemple le permis dont tu auras besoin pour t’aventurer dans la jungle du Taman Negara… 1 ringit pour passer la rivière, 1 ringit pour le permis en lui-même, 5 ringits pour chaque appareil-photos et/ou téléphone, 5 ringits pour gravir le canopy walkway… c’est d’ailleurs là que j’ai donné mes derniers billets et que je me suis retrouvée avec un seul ringit au péage suivant ! Donc dès que tu arrives sous les 50 ringits, pense à passer à l’atm machine, c’est + sérieux !

* Dans le même ordre d’idée, les pompes à essence ne sont pas toujours très présentes dans certaines régions, là aussi mieux vaut anticiper et faire le plein trop souvent que pas assez… je te passe l’épisode où je me suis retrouvée au milieu de lacets en pleine jungle, sans la moindre perspective de pompe à essence dans les maigres villages traversés, avec le voyant du carburant qui clignotait dangereusement ! Quand j’ai miraculeusement trouvé une pompe, il me restait 2 litres avant la panne sèche – j’ai une bonne étoile quelque part 😉

Par contre, no stress, les pompes essence acceptent les cartes de crédit, elles, même la + reculée !
ma5

Toi aussi tu fais ça, hein, rassure-moi? 🙂

* Même si la Malaisie est loin d’être un pays sous-développé, il est vivement conseillé de te faire vacciner avant d’y aller, en tout cas contre la typhoïde et les hépatites A et B. Bref, moi j’ai un peu omis de le faire, m’en rappelant quand c’était trop tard (l’idéal est de le faire minimum un mois avant ton départ) et donc nous n’étions pas vaccinés et avons évité de manger ou de boire tout ce qui semblait un peu trop suspect.  Par contre nous avions pris nos précautions contre la malaria, en ingurgitant des comprimés de Malarone depuis la veille de notre arrivée en zone endémique et jusqu’à 7 jours après l’avoir quittée.  Demande à ton médecin le médoc générique car le Malarone coûte VRAIMENT un bras, j’en ai eu pour 170€ pour nous 4 pour 4 jours en zone à risques !!
ma3
Nous, on a fini par tomber amoureux de la chaîne Sushi King, d’abord pour éviter de rentrer avec d’horribles maladies et puis surtout parce que le principe des tapis roulants sur lesquels tu te sers à ta guise d’assiettes de sushis, c’est l’éclate totale pour les kids !
mal23
Rice burgers, plutôt pas mauvais, quoique pas super pratiques à manger 😉
Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire