A la découverte de la maison Laurent-Perrier

Comme tu le sais, je suis une grande (grande grande) amatrice de champagne devant l’éternel, donc même si j’ai dû me lever aux aurores et affronter les éléments déchaînés pour partir à la découverte du très beau domaine Laurent-Perrier, rien n’aurait pu m’arrêter ! Si tu n’as jamais visité une maison de champagne, n’hésite pas, c’est très instructif.  Note que LP n’est pas ouvert au grand public, donc pour la découverte de celle-ci en particulier, il te faudra te contenter de cet article.  Ne me remercie pas pour ce partage de secret, c’est bien normal 😉

lp1

lp6

J’avais envie de sortir des sentiers battus en te racontant des anecdotes sur Laurent-Perrier ! Allez, c’est parti !

lp9

* Laurent n’est pas le prénom et Perrier le nom de famille comme tu pourrais le croire ! En fait, Mathilde Perrier, veuve d’Eugène Laurent (chef de cave qui a hérité du domaine alors que la famille Pierlot n’avait pas de descendance), a d’abord donné l’appelation de Veuve Laurent-Perrier lorsqu’elle reprend la maison fondée en 1812.  « Veuve » finira par disparaître mais les premiers tonneaux comportent bien le monogramme VLP ! Apparemment, les champagnes « veuves quelque chose » étaient légion à l’époque.

lp8

Tu aperçois le VLP ci-dessus.

lp7

* Mathilde a de la suite dans ses idées visionnaires et créera par exemple un grand vin sans sucre – entre autres en pensant au marché britannique – qui donnera naissance à l’Ultra Brut, non dosé, que nous connaissons aujourd’hui et que je te conseille vivement (très très vivement) de goûter, il est très surprenant et fort agréable en bouche.

* En 1939, la maison est rachetée par Marie-Louise de Nonancourt (de la famille Lanson… le champagne est un petit monde) afin de subvenir à ses besoins, étant veuve (encore une !) et mère de 4 enfants. Son fils Bernard fut un vaillant résistant lors de la seconde guerre mondiale et il donna à la maison toutes ses lettres de noblesse qu’on lui connait encore aujourd’hui.

* Il a entre autres choisi la vinification parcellaire : chaque sorte de vignes est travaillée à part, ce qui offre une large palette d’arômes lors des assemblages.  En sachant que Laurent-Perrier est très friand du cépage Chardonnay qui apporte fraîcheur, équilibre et élégance.

lp4

lp3

* Il a aussi instauré les cuves en inox thermo-régulées, beaucoup l’ont d’ailleurs pris pour un doux illuminé à l’époque… et pourtant il avait déjà tout compris !

lp10

lp11

* Dans les immenses galeries qui courent sous tout le domaine (10 km en tout), des « mains de l’ombre » retournent inlassablement les bouteilles d’1/4 de tour, encore et encore, ce qui donne un impressionnant cliquetis qui se répercute sous les voûtes peu éclairées.  Cela s’appelle le remuage et facilite l’accumulation des dépôts organiques.  Un remueur expérimenté peut manipuler jusqu’à 40 000 bouteilles … par jour !!

lp16

lp17

* Et en effet, il y en a, des bouteilles, dans ces labyrinthes que sont les caves du domaine.  Mieux vaut ne pas lâcher notre guide si on veut en ressortir avant cent ans.  Quelques caves contiennent des trésors de bouteilles, que ce soit pour leurs années ou pour leur taille impressionnante, comme les jéroboams devant lesquels on ne peut que s’extasier.

lp18

lp19

Chaque cuvée est « codée », toi et moi ne saurons donc jamais quel trésor ces bouteilles contiennent ni leur année ! 

* Le joli jardin, outre un délice pour les yeux, a une fonction biologique, servant à absorber de façon naturelle l’humidité des caves qui se déploient 7 mètres sous terre.  Tout est pensé intelligemment afin de faire sortir le meilleur de chaque bouteille.

lp2

lp5

* Justement, sais-tu combien de bouteilles sortent chaque année du domaine? 7 millions ! Impressionnant, n’est-ce pas 🙂

* Et sais-tu quel est le délai entre la mise en bouteille et le moment où tu dégusteras cette merveille? Compte 4 ans pour un champagne « classique », 6 ans pour un millésimé, jusqu’à 10 ans pour une cuvée de prestige… le champagne demande du temps et ça en fait indéniablement un produit d’exception !

lp12

La salle des cuves de la somptueuse cuvée Grand Siècle (assemblage de Chardonnay et de Pinot noir parmi 3 grandes années millésimées), salle qu’on dirait tout droit sortie d’un film futuriste, sans oublier la salle de dégustation au fond, toute d’acier vêtue et aux airs de sanctuaire avec son autel immaculé.  Impressionnant !

lp15

lp13

lp14

Et pour le plaisir, la dégustation du top of the top : la Cuvée Grand Siècle, justement ! Il y a des moments dans la vie où tu remercies Dieu de t’avoir faite blogueuse 🙂

lp20

Sans oublier le Rosé Brut et l’excellent Millésime 2006 !

lp21

Mille mercis à Anne-Laure et à Axelle pour leur accueil et le partage de leur grand savoir !

Laurent-Perrier le site

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

Tags:

1 commentaire pour “A la découverte de la maison Laurent-Perrier”

  1. BOON Monique dit :

    Très chouette reportage!!!!!!!!!!!! j’en ai l’eau à la bouche…. ♥♥♥ …les bulles !!!!!!!!!!!!!!!

Laisser un commentaire