L’interview concentrée d’Alex Joseph (Rouge Tomate)

Dans une autre vie, mon rêve aurait été d’épouser un Américain terriblement doué en cuisine… bref, dans une autre vie, j’aurais épousé Alex Joseph, chef prodige du restaurant Rouge Tomate, que j’ai eu l’occasion de rencontrer et qui est un des chefs les +++ sympas et abordables qui soient, sans prise de tête aucune ! Sa coolitude lui vient sans doute de ses origines dorées au soleil de Californie, ce truc que seuls les américains arrivent à dégager, le côté qui a l’air de ne pas y toucher mais qui frôle juste la perfection.  Même sur le papier, on ne peut qu’arriver à ce constat en parlant de lui, fraîchement élu meilleur jeune chef lors de la finale Benelux du San Pellegrino Young Chef 2015 et qui se rendra dans quelques jours à Milan pour tenter d’être carrément élu best of the best parmi 20 chefs d’exception de par le monde lors de la finale mondiale du concours ! Bref, je te conseille d’aller faire un tour dans son fief et de prendre quelques minutes pour parler avec lui, son enthousiasme à l’égard de la haute gastronomique est supra-communicatif !

Alex Joseph

1/ Présente-toi en quelques mots

Je m’appelle Alex,  je suis le chef du restaurant Rouge Tomate à Ixelles.

2/ Comment t’est venue l’envie de devenir cuisinier ?

A 10ans, j’étais déjà passionné par la cuisine, j’ai commencé par faire du pain et le vendre à un petit café à côté de chez moi, en Californie. C’est à ce moment de ma vie que j’ai décidé de devenir cuisinier.  J’ai eu mon premier boulot dans une cuisine à 14ans comme plongeur.  2 jours après, je suis passé au garde-manger.

3/ D’où te vient l’inspiration ?

Je n’arrête pas de penser à la nourriture, toute la journée je pense à des nouvelles saveurs et textures à essayer dans ma cuisine. Même avant de m’endormir,  je pense « Ah oui, demain je vais essayer de faire une bonne soupe aux champignons et foie gras ». (ndlr : moi, avant de m’endormir, je compte les moutons mais je vais penser à la bouffe aussi, tiens :))

4/ Quelle est ton coup de cœur parmi toutes tes créations?

Le dôme au foie gras avec oignons, Sauterne et brioche. (ndlr : à découvrir en tête de sa carte)

5/ Un nouveau projet à nous révéler en exclu? 

Rien de spécial pour le moment, désolé. Mais une chose que j’ai envie de faire, à Bruxelles, est d’ouvrir une vraie maison à BBQ comme nous en avons aux States,  avec le grand fumoir et le grand bbq au bois. Ca peux être chouette, non ? (ndlr : très chouette, indeed!)

6/ Une journée-type pour toi, c’est … ?

Café à 7h30, sortir le chien, travail à 8h30, 9h 2ième café, et je cuisine une entrée et un plat avec le sous-chef pour le business lunch du jour. Ensuite, je commande des marchandises pour le lendemain et j’aide les cuisiniers. 12h café encore, et puis, service du midi : nous cuisinons habituellement pour 50-70 couverts par service, ensuite nettoyage et rangement du frigo, lancer des bouillons pour l’après-midi, 15 h répondre aux emails et puis je fais un saut chez moi vite fait pour sortir le chien et manger un sandwich. 17h de nouveau un café – ndlr : oups, Alex, trop de café tue le café 😉 – puis nous commençons à réfléchir pour les mises en bouche, briefing avec la salle pour parler du service. Bien vérifier que toute l’équipe est parfaitement prête pour le service du soir. 19h le service commence,  20h30 -22h30 : grand rush, durant ce moment, nous sommes les plus occupés. Fin de service, grand nettoyage et rangement de la cuisine. Le sous-chef et moi faisons les commandes pour le lendemain et nous discutons/décidons du business lunch du lendemain. Ensuite, nous lançons des braises ou bouillons pour la nuit. 23h30 nous buvons une petite bière ensemble et nous rentrons chez nous pour ensuite recommencer le lendemain.

7/ Un moment de repos dans ta vie à 200 à l’heure… tu fais quoi?

J’aime bien sortir de la ville et aller pêcher très tôt le dimanche matin. Ou aller au marché de la place Flagey et goûter le champagne et les huitres. Me reposer devant un film et juste ne rien faire est trop bien aussi.

8/ Dans la vie de tous les jours, c’est « jamais sans mon … »?

« Jamais sans un bon café » (ndlr : bon, c’est visiblement une cause perdue)

9/ Que trouve-t’on toujours dans ton réfrigérateur? Et dans ton armoire à épices?

Des oignons et de l’ail, sauce piment mexicaine et sriracha (ndlr : comme je ne savais pas ce que c’était, j’ai googlisé et il s’agit d’une sauce piquante thaï… comme ça maintenant tu sais aussi !)

10/ Qui cuisine à la maison ?

Ma femme cuisine pendant la semaine et moi les weekends

11/ Allez, avoue… quel est ton péché « culinairement peu recommandable »?

Un McDo, du ketchup, des bonbons Haribo, du Nutella, …

12/ Tes belles adresses à Bruxelles et ailleurs ?

Mes adresses préférées sont : Chez Émile, Comptoir des galeries, Bouchery, Atelier, Amère a boire, Kis mad, marché du chef…

13/ Une recette ancestrale/fétiche

Œufs Bénédicte

14/ Quel plat ta femme pourrait te réclamer tous les jours ?

Quesadilla à la volaille avec guacamole et sour cream

15/ Pour toi, un bon moment à table, c’est quand … ?

Avec la famille en plein rire

16/ Tes 3 saveurs préférées ?

Réduction de vin blanc au thym et à l’ail, poulet rôti au romarin et citron, lardon fumé

17/ Un pays qui t’inspire culinairement parlant ?

La Belgique (ndlr : quelle bonne idée !)

18/ Et enfin, qu’est-ce qui te met instantanément de bonne humeur?

C’est trop bête mais regarder des films YouTube de gens qui reçoivent une balle sur la tête ou qui tombent c’est vraiment trop drôle, j’adore (ndlr : moi aussi, je dois bien l’avouer 🙂 )

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

1 commentaire pour “L’interview concentrée d’Alex Joseph (Rouge Tomate)”

  1. valérie dit :

    Un gars très sympathique, en effet…
    Et alors, des plats raffinés, très jolis et succulents!

    Bravo chef… et merci « Coupine » pour la découverte 😉

Laisser un commentaire