Spirales – Tatiana de Rosnay

Il ne faut pas croire, j’aime aussi les grosses briques, mon roman-préféré-de-tous-les-temps reste Les piliers de la terre de Ken Follett et ça pour l’éternité entière mais il faut bien admettre que la vie a plutôt tendance à ne pas m’accorder beaucoup de pauses lecture, le temps qui me manque pour lire augmentant de manière exponentielle avec mon nombre d’enfants ! C’est pourquoi Spirales possède la combinaison gagnante à mes yeux de mère over-débordée : petit (192 pages qui se lisent en un demi-clin d’oeil) et écrit par Tatiana de Rosnay, la maman de Elle s’appelait Sarah dont j’ai autant aimé le roman que le film.

Spirales, c’est l’histoire d’Hélène, cinquantenaire étouffée par sa vie routinière de (grand)-mère parfaite et qui, sur un coup de tête, décide de suivre un inconnu jusque chez lui pour une partie de jambes en l’air qu’elle n’est pas près d’oublier… et c’est peu de le dire puisque son tout juste amant succombe pendant l’acte ! Elle s’enfuit mais laisse derrière elle son sac à main qui contient évidemment toute sa vie ! Allez, je ne te dévoile pas la suite, je te conseille juste de filer l’acheter chez ton libraire, tu ne devrais pas le regretter ;)

On est d’accord, l’histoire est totalement improbable (tu te verrais, toi, te laisser entraîner dans une ruelle par un inconnu et enchaîner direct sur la position 487 du Kama-Sutra? ;)) mais ça reste un bon petit roman palpitant quand-même.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

4 Réponses pour “Spirales – Tatiana de Rosnay”

  1. Barbara 14 août 2013 à 14 h 45 min #

    Suite à notre dernier resto, j’ai acheté ce livre sur tes conseils et j’en suis à la moitié….
    La fin devrait être vite lue, comme tu dis : petit livre sympa qui se lit facilement…..

    J’avais commencé par le livre conseillé par Véro :) que j’ai dévoré aussi. Tome 2 et 3 achetés si ca t’intéresse ……

  2. Alice 14 août 2013 à 22 h 34 min #

    Merci je crois que je vais aller en librairie et me laisser tenter

  3. Valérie 15 août 2013 à 11 h 37 min #

    Ce qui m’intrigue là-dedans, c’est la position 487 du kama-sutra….Juste envie de jeter un œil sur Google pour voir à quoi ça ressemble ;-)

  4. Kadir 8 août 2014 à 13 h 48 min #

    I agree with the comment that it was hard to ftaohm how Sarah could abandon her son by killing herself. I realize she was horribly scarred by her childhood experiences, but she felt so guilty about \ »abandoning\ » her brother, yet she does the same thing to another little boy — her own! And one thing that no one seems to comment on is the role of Sarah\’s mother in abandoning her son. She knew Sarah had locked the boy in the cupboard, only wondering how the father would find the key to let him out. And yet, in front of their apartment building, she calls for her husband, ensuring that he would come out of hiding and go with them (ending his chances of ever escaping). And yet she doesn\’t tell anyone that her son is hiding in the apartment. She could have had him taken out then, to come with the family as she wanted the father to do. She was the only one who knew that the boy was locked away and couldn\’t possibly come out. Sarah, at least, thought she would come back soon, but the mother would have known that was not at all likely. By forcing the father to come out of hiding, yet staying silent about the son, she ensured both their deaths.

Laisser un commentaire