Pourquoi j’ai (mitigeusement) aimé Black Swan…

Hier, je suis allée au ciné – Oui, c’est assez rare que pour être souligné ! Sa majesté ne se déplace que pour les films qu’elle estime en valoir la peine (Oooh, grand merci, votre majesté !)… Black Swan en faisait partie et fort heureusement je suis rarement déçue de mes choix – Ce serait quand-même malheureux, quand on met les pieds au ciné deux fois l’an !
Pour apprécier Black Swan, il faut au moins trois de ces ingrédients :
1. Aimer l’époustouflante Natalie Portman qui, du haut de ses 29 printemps, porte le film sur ses frêles épaules – J’avoue m’être demandé pendant les trente premières minute « Mais pourquoi donc a-t’elle reçu Golden Globe et Oscar? Elle a un rôle d’une banalité affligeante ! Faut-il vraiment que les prestations des autres nominées aient été encore moins dignes d’intérêt ! »… et puis l’intrigue se noue et là, on comprend mieux et oui, elle les mérite haut la main, ces petits trophées ! Et comme elle est beeeeelle, quel port altier, quelle grâce, quels traits fins… non, je n’ai pas viré de bord mais il faut quand-même le souligner !
2. Aimer Vincent Cassel – Dont je ne connaissais pas la formation de danseur à la base et qui prouve une fois encore tout son talent d’acteur, avec son accent et ses expressions qui apportent cette petite touche so funny frenchy au film. 
3. Aimer la danse classique – Perso, j’en ai fait pendant neuf ans et voir ne fut-ce qu’une demi-scène du « Lac des Cygnes » me donne toujours la chair de … cygne ;-)
4. Aimer la musique classique et particulièrement Tchaïkovski – Ce point-ci rejoignant le point 3 car les deux sont forcément intimement liés !
5. Aimer les films dont on ne comprend pas forcément toute l’intrigue et dont on ressort avec ce sentiment étrange de malaise face aux images ingurgitées.
Perso, je réunis les cinq éléments ci-dessus mais malgré tout, je n’arrive pas à savoir à quel point j’ai aimé ce film… mon coeur balance entre un peu, beaucoup, passionément, voire même pas du tout ! C’est un film dérangeant, perturbant, poussant à la réflexion sur ses propres limites et je pense qu’il va falloir que ça décante un peu pour pouvoir m’en faire une réelle opinion.  Mais pour ne pas révéler l’intrigue à ceux qui ne l’auraient pas encore vu, je ne peux pas vous en dire plus, à mon grand regret car j’aurais tant à en dire, finalement !
Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

3 Réponses pour “Pourquoi j’ai (mitigeusement) aimé Black Swan…”

  1. fleurdeschamps 3 mars 2011 à 13 h 21 min #

    entièrement d'accord avec ton billet. c'était ma sortie semestrielle au ciné. Et je dois dire qu'en sortant du ciné, j'étais mitigée sur mes sentiments sur ce film. Beau? Bizarre? Choquant? Vrai…

  2. Ally 10 mars 2011 à 5 h 03 min #

    Perso j'ai adoré ! Ce film était comme révélation, ça m'a fait un bien fou, ça faisait longtemps que je n'avais pas autant aimé un film

  3. Pepe 13 décembre 2011 à 13 h 59 min #

    +++

Laisser un commentaire