Pourquoi j’ai aimé « The King’s speech »…

Hormis le fait que Colin Firth figure en bonne place au générique - Je l’aiiiimeeeeeuh depuis « Love actually » - j’avais un certain à priori vis-à-vis de ce film. Je l’avais imaginé étrange – sentiment renforcé par la présence d’Helena Bonham Carter que je voyais comme cantonnée dans des rôles de folle-dingotte en haillons offerts sur un plateau d’argent par son encore plus strange de mari - longuet, sans intérêt, d’un humour too British à la Monthy Python auquel je n’adhère pas vraiment, bref à la base je ne savais même pas pourquoi j’avais accepté d’y aller, mis à part le fait que je suis une copine trop trop gentille, bien sûr ! Les extraits que j’avais vus m’avaient confortée dans cette idée de film so weird !
Hé bien je n’en suis pas sortie déçue, loin de là ! Je ne m’attendais pas du tout à un film comme celui-là… d’ailleurs les qualificatifs me manquent car il est inclassifiable ! Certes bizarre mais ô combien drôle, émouvant, rythmé et lent à la fois (mais une bonne lenteur, pas de ces lenteurs qui me feraient me lever de mon fauteuil au milieu de la séance), aux personnages terriblement attachants, mais aussi la découverte de cet époustouflant acteur qu’est Geoffrey Rush – Non, je ne suis pas fan de « Pirates des Caraïbes », donc non, je ne le connaissais pas avant ! – et la redécouverte d’une HBC plus mesurée que dans mes souvenirs, adorablement charmante.
Sans oublier la trame de l’histoire (que, comme beaucoup, je ne connaissais pas avant la sortie du film – Oui, je sais, je ne connais pas grand-chose, finalement !) : le léger problème du bon roi George pourvu d’un bégaiement qui peut vous gâcher la vie, que vous soyez king ou manant ! A travers ce récit magistralement bien orchestré, on se rend compte à quel point cela peut s’avérer handicapant et l’effort à fournir pour arriver à s’en défaire… ou pas… puisque là est toute l’intrigue du film ! Alors? Prononcer ce fameux discours, y arrivera ou y arrivera pas?! ;-)
Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

2 Réponses pour “Pourquoi j’ai aimé « The King’s speech »…”

  1. " 2 avril 2011 à 14 h 25 min #

    ah be be be ttuu tu tu a s as as sususurerement bien bien fait … et ta crituique encourage en effet à se dédédéplacer ;-)

  2. Oum 17 avril 2011 à 22 h 24 min #

    C'est l'un de mes coups de coeur cette année ! Colin Firth est, comme toujours, magistral ! Tu devrais regarder l'adaptation de la BBC de Pride & Prejudice. Colin Firth y était tout jeune encore mais déjà so handsome !

Laisser un commentaire