Comment se faire virer en beauté par sa société de nettoyage – mode d’emploi

1. Prenez une chieuse : moi – enfin, chieuse, tout est relatif… je ne suis pas une maniaque du ménage, loin de là, le Cake pourra en témoigner, il me trouve super bordélique – ce à quoi je lui réponds toujours « Va voir chez mes copines, tu vas voir ce que c’est que d’être bordélique »… oui, je sais, j’suis qu’une balance ;-) – mais quand-même, j’estime que si je paie pour une prestation, la moindre des choses est qu’elle soit +/- correctement effectuée.
2. Prenez une société que nous ne nommerons pas, conseillée par une amie en son temps.
3. Tentez pendant trois années de ne pas décrocher votre téléphone chaque jeudi en rentrant du boulot pour pousser une gueulante quand vous trouvez des crasses planquées sous le tapis du salon, un objet auquel vous tenez plus que tout cassé et ses deux morceaux négligemment remis en place « comme si de rien n’était », les spots de la salle-de-bain/du couloir/du jardin allumés (Genre les spots à 1500 watts qui coûtent trente euros de l’heure) alors que vous répètez chaque semaine à la gentille (C’est le mot !) madame qui vient nettoyer « Pourriez-vous, s’il-vous-plait, éteindre correctement les lampes? » (Tu vois, là, connasse, les lampes dont je t’ai déjà montré le fonctionnement un million de fois !), des moumouches partout, des trucs qui collent encore sur la table du salon/sur le carrelage de la cuisine quand il suffirait de les frotter, l’évier du garage bouché parce qu’on y jette l’eau du seau (Idem que pour les lampes, expliqué, ré-expliqué et ré-ré-expliqué que ce n’est pas pour l’emmerder qu’on lui demande de ne pas la jeter là, c’est juste parce qu’il y a une vraie raison, quoi !)… et j’en passe (Pas de mention inutile à barrer, tout a eu lieu).
4. Malgré tout cela, vous aviez presque trouvé un bon rythme avec une nana sympa et en fermant votre gueule sur ces petites détails, sauf qu’elle a décidé de retourner dans son pays ! En vient alors une autre qui, au bout d’un mois, annonce être enceinte… ha ben super ! Dans trois mois, on en rechange ! Et c’est là qu’on en est dans l’histoire, elle part fin du mois, donc aujourd’hui, j’envoie un mail pour savoir qui va la remplacer à ce cher Monsieur J’en-ai-rien-à-foutre-du-service-je-fais-ça-que-pour-le-pognon… et là, mon erreur a été d’ajouter « afin de décider si nous poursuivons notre collaboration ou pas » pour lui mettre la pression et qu’il comprenne bien que m’envoyer une daube ne servirait à rien… erreur fatale puisque sa réponse fut « je préfère arrêter notre collaboration, j’aurai moins de migraines et je laisse le casse-tête chinois à mes concurrents »…
5. Ayez un flingue planqué dans votre table de nuit et allez rendre une petite visite à ce gros naze qui insinue – enfin, je crois?! – que vous êtes juste une emmerdeuse !
5 bis. Bon ben j’ai donc un mois pour trouver une société qui veuille bien de moi ! Haha, apparemment, c’est pas gagné ! A vot’ bon coeur, m’sieurs, dames, pour vos bonnes adresses (Promis, je ne dirai pas que je viens de votre part, ce serait con qu’ils vous virent en même temps que moi dans trois ans !).
Euh? Sans blague, je suis la seule chieuse de service sur ce coup-là? Vous avez toutes et tous des perles rares ou vous acceptez sans broncher que le travail soit mwè mwè? Dites-moi que non, sinon je vais aller me suicider en plongeant la tête dans le seau et en appuyant sur l’essoreuse à torchon, tiens !
Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

4 Réponses pour “Comment se faire virer en beauté par sa société de nettoyage – mode d’emploi”

  1. Lydia 10 février 2011 à 19 h 22 min #

    Alors si ça peut te rassurer je me suis faite virée comme une mal propre par le même abruti
    J'ai reçu des mails terribles
    Donc on est au moins deux chieuses

  2. Melo 10 février 2011 à 19 h 43 min #

    Haha ! Là oui, ça me rassure bcp ! Surtout quand je lis que Biboune n'en était pas contente non plus et est partie… comme quoi, c'était une mauvaise pioche groupée ;-) (et Cath aussi a fini par s'en débarrasser, je pense !)

    ps : et maintenant, tu es contente?

  3. Anonymous 16 février 2011 à 16 h 07 min #

    J'en suis à ma 4ème dame en titre-services et je désespère de pouvoir trouver quelqu'un d'honnête et qui sache faire les poussières et passer l'aspirateur!
    Donc tu n'es pas la seule :-)
    Suis juste à côté de Bxl ;-)

Trackbacks/Rétroliens

  1. Mes petits soucis de nettoyage – clap 546 | The Melo on the Cake - 12 mai 2011

    […] soucis de nettoyage – clap 546 par Melo le 7 avril 2011 dans Les pas de bolRappelez-vous mes extraordinaires aventures de desperate bourgeoise face au cruel monde des sociétés de titres-services QUI SE FOUTENT […]

Laisser un commentaire