J’ai testé pour vous… Disneyland Paris!

… anciennement appelé Eurodisney… ce qui ne devait pas être assez vendeur au goût de l’empire Mickey Mouse… à moins que les Frenchies aient décrété qu’avoir Paris dans l’intitulé était in-dis-pen-sa-ble, sans quoi le souriceau en culottes courtes pouvait juste faire ses valises et aller planter ses attractions dans un autre pays ! Chauvins, les Français? Argh, comment perdre la moitié de son audience en une minuscule petite phrase de rien du tout ! Meuuuh non, vous êtes forrrrmidaaaables, promis !
Disney, c’est pas Londres, évidemment ! Il y a 99% de chances que vous y ayez déjà mis les pieds et je ne risque pas de vous apprendre grand-chose… je me limiterai donc à un ou deux bons plans ! Allez, p’t’être même trois parce que c’est période de soldes !
** Profitez des journées pédagogiques de vos enfants pour vous y rendre – Ok, ceux dont les enfants ne sont pas encore en obligation scolaire, allez-y quand ça vous chante ! Naaaan, j’suis pas jalouse ! Ouiiiiin, où qu’elle est, la pilule qui arrête le temps et qui fait que les enfants ne dépassent jamais le stade des maternelles pour qu’on puisse partir en vacances sur un simple coup de tête et éviter les prix pharaoniques de la haute saison??
L’avantage, c’est qu’il y a environ un million de fois moins de peuple prêt à vous écrabouiller pour être le premier à monter dans la Tower of Terror (m’en fous, moi, j’y vais pas !) et on peut même faire les attractions qui nous plaisent pendant dix tours d’affilée, les crew members (haha, j’adore ce nom !) vous suppliant presque de rester assis pour se donner l’impression qu’ils ne bossent pas pour rien !
** Avant de partir, vérifiez que votre voiture est en bon état de fonctionnement, au risque de vous demander si vous arriverez ou non à destination avec entre les mains un véhicule hoquetant tout le long du trajet… Alleeeez choupette, steuplait, encore 263 kilomètres, tu PEUX le faire ! Légèrement stressant et totalement inutile ! Mais je vous voir venir, vous allez me dire que ça ne vous concerne absolument pas car vous, vous n’avez pas choisi une voiture pseudo-américaine de mes scrogneugneu !! Oui mais les voitures, c’est capricieux, alors moi, à votre place, je me méfierais quand-même !
** Choisissez un hôtel pas trop chéro (à moins d’une super promo qui ne se refuse pas), votre porte-feuille vous en remerciera. De toute façon, pour le peu de temps que vous y passerez, un lit est un lit et les matelas des deux étoiles sont certainement identiques à ceux des quatre ! Enfin, je dis ça mais nous, on était au New York (because super promo qui ne se refuse pas, donc !), le deuxième quatre étoiles du parc – deux fois moins cher que LE quatre étoiles attenant au parc, juste parce qu’il faut marcher ciiiinq longues minutes pour y arriver – qu’on avait choisi entre autres pour sa piscine et sa patinoire… je suppose que je ne dois pas souligner le fait que nous n’avons eu le temps de tester ni l’une ni l’autre !
Mais on a vu Minnie et Pluto dans le hall, ça, oui, à se demander s’ils ne campaient pas sur place ! Trop d’chance ! Vous sentez une pointe d’ironie dans ma voix mais sans blague, quand nos kids attrappent des yeux en forme d’étoiles parce que Donald vient leur faire un gros câlin ou qu’ils saluent frénétiquement Belle, Jasmine, Ariel & co pendant leur parade et que dès que celles-ci daignent leur accorder un regard ou leur rendre leur salut (bordel, faut leur filer un pourboire, à ces grognasses, pour qu’elles fassent correctement leur boulot?!), ces mêmes yeux pétillent de bonheur et tout ça, ça n’a pas de prix, comme dirait Mister carte de crédit !
** Evitez le manoir hanté si vous êtes accompagnés d’enfants en-dessous de huit… douze… voire trente cinq ans !! En remerciant cet empaffé de Disney – vais aller lui dire deux mots dans son caisson de cryogénisation, moi ! – de ne surtout pas avertir que ça fout un peu les jetons et qu’après ça, les gamins seront bons pour aller en thérapie pendant deux ans tellement ils auront été traumatisés ! Et pourtant, les miens ne sont pas des chochottes mais vraiment, c’est à déconseiller ! Donc d’un côté, mon intrépide fils ne peut pas aller sur les super carapaces de Nemo car il lui manque sept petits centimètres mais par contre, dès le plus jeune âge, on peut aller dans ce lieu lugubre où un gamin sur deux ressort en larmes… just no sense!
Last but not least, des photos pour le plaisiiiiiir… (prendre le temps de temps en temps de refaire d’un homme un enfant et s’éblouiiiiiir – Bravo Herbert, on dirait un slogan pour le Magical World, t’es trop fort !)
Pas n’importe quelles photos, les insolites, c’est tout de suite plus drôle !
Oui, le Man on the Cake prend des photos… comment dire?… artistiquement zarbis 😉
Comé nuestra madré sé fout dé not’ goule… ou se prend pour Chirac, au choix ! (Et devrait urgemment aller chez le coiffeur !!)
Toi, viens là que j’te mange tout cru !!

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

4 Réponses pour “J’ai testé pour vous… Disneyland Paris!”

  1. romimi dit :

    et bien non j'y ai jamais mis les pieds!!!!!!! et j'en suis fièèèèèèèère
    et mes pauvres enfants? et bien ils y sont allés avec tonton qui adore ça et un w-e sans enfants pour les parents!!yes!

  2. zalapabelle dit :

    Et la queue, il n'y a pas trop de queue pour des petits bouts ?

  3. Melo dit :

    C'est là tout le sujet de mon p'tit billet : la queue hors vacances scolaires et hors week-end, c'est un concept qui n'existe pas chez Mickey !! D'où le fait que dès que tes gamins ont 2 jours de congé d'affilée qui tombent comme ça du ciel, hop, tu te précipites là-bas et tu savoures le plaisir d'avoir le parc pour à peu près toi toute seule 😉

  4. FRANCESCA dit :

    les enfants de toutes générations adorent ça… je ne comprend pas, j'ai toujours besoin d'une boîte de nurofen en ressortant d'une étreinte avec dingo…

Laisser un commentaire