I love Christmas, hohohooooo!!

No-yel, Joy-eux No-yel et bons bai-sers de Fort-de-Fran-ceeeeeuh !! Ben quoi? Nan, j’suis pas bourrée !! C’est quoi, ces mauvaises langues?!

Mais où vous avez raison de dire stop, c’est que, là, c’est bon, quoi ! On est le 29, c’est fi-ni, Noël… on le range dans l’armoire jusqu’à l’an prochain et on nous fout la paix avec ça !! Puis même que l’an prochain, moi, j’me casse à la montagne pour éviter les multi-réveillons… argh, j’en peux plouuuuu !

C’est même pas que j’ai abusé de quoi que ce soit ! Lors des deux qu’on a fait ici, en super hôtesse de maison que je suis, j’ai couru partout telle une petite abeille ouvrière – dans un pays de tous les temps, tadalala, vit la plus belle des abeilles, tadalala… je suis d’humeur chantante aujourd’hui… alleeez, tous en choeur avec moi, on s’entraîne pour le karaoké du Nouvel An, wèèèè ! Oups, cinq coups de fil pour décommander le réveillon… bizarre, bizarre :o) Tout ça pour dire que je n’ai presque pas eu l’occasion de goûter à mes plats divins (Ô oui, Déesse Melody, auto-jette-toi des fleurs, ça fait tant de bien !).

Et pour les deux out of town, je faisais Bobette-perfect mother qui reconduit ses enfants en totale security to home, donc pas abusé non plus…

En +, horreur suprême, aucun de ces repas ne m’a donné l’occasion de voir la couleur d’une bonne grosse bûche crème au beurre (mon petit pêché mignon made in Christmas, l’horrible truc qui connait par coeur le chemin de mes cuisses et qui s’y transforme direct en vilains petits capitons… bah, j’suis plus à ça près), donc vraiment, je le répète, l’abus n’est pas passé par moi cette année (ok, il reste le 31 où je risque de rattraper mon retard… j’ai déjà peur :o))

N’empêche, je me demande quand-même quel est le crétin qui a décidé de foutre les deux fêtes les + importantes de l’année à une semaine d’intervalle?? Parce que, reconnaissons-le, la fête à Marie ou l’Armistice, tout de suite, c’est vachement moins célébré, hein ! Sauf si on s’appelle le Pape ou qu’on est un vénérable résistant de la guerre 14-18, ce qui devient plutôt rare de nos jours, paix à leurs âmes ! Merde, quoi !! C’aurait quand-même été trop sympa de faire une grosse fête en décembre puis une autre en juillet, par exemple… alors que là, ben non, on se tape tout sur sept jours, qui plus est en hiver et donc, outre le fait de manger comme dix pour faire des réserves, on risque sa peau à chaque instant sur la route verglacée ! Moi je ne lui dis pas bravo, à celui-là !! A mon avis, si personne ne sait de qui il s’agit, c’est pas pour rien, il ne s’en vante pas, le bougre !

Ceci étant dit, avec quelques heures d’avance, je vous souhaite du plus profond de mon coeur de cake une année 2010 just as you dream it!! Et que Dieu vous garde (Ok, celle-là est légèrement hors contexte mais j’avais envie de la placer, là, tout de suite ;-))

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire